Aller au contenu principal
Version: ⭐ 22.04

Dynamic Service Management

Le module Centreon Dynamic Service Management (Centreon-DSM) est une extension pour gérer les alarmes avec un système de journaux d'événements. Avec DSM, Centreon peut recevoir des événements tels que des interruptions SNMP résultant de la détection d'un problème et attribuer des événements dynamiquement vers un emplacement défini dans Centreon, comme une console d'événements.

Une ressource a un nombre défini d'emplacement (slot) sur lesquels des alertes seront attribuées (stockées). Tant que cet événement ne sera pas pris en compte, par une action humaine, il restera visible dans l'interface Centreon. Quand l'événement est acquitté, l'emplacement devient disponible pour de nouveaux événements.

L'objectif de ce module est d'améliorer le système de base de gestion des trap SNMP de Centreon. C'est un complément indispensable à la gestion des traps SNMP.

Installation

Sur un serveur central

Cette partie consiste à installer Centreon DSM sur un serveur central. Le serveur et le client Centreon DSM seront installés sur le serveur principal.

Exécutez la commande :

yum install centreon-dsm-server centreon-dsm-client

Après avoir installé le rpm, vous devez terminer l'installation du module via l'interface Web. Rendez-vous dans le menu Administration > Extensions > Manager et recherchez dsm. Cliquez sur Install selection. Votre module Centreon DSM est maintenant installé.

Vous pouvez maintenant démarrer et activer le service sur votre serveur :

systemctl enable dsmd
systemctl start dsmd

Sur un collecteur

Cette partie consiste à installer Centreon DSM sur un poller. Seul le client sera installé.

Exécutez la commande :

yum install centreon-dsm-client

Vous devez maintenant créer un accès du poller au serveur SGBD sur la base de données centreon_storage.

Architecture

L'événement doit être transmis au serveur via une interruption SNMP. Le trap SNMP est ainsi collecté par le service snmptrapd. Si les paramètres de réception ne sont pas valides (communauté autorisée), le trap SNMP est supprimé.

Une fois le trap SNMP reçu, il est envoyé au processus centreontrapdforward pour inscrire les informations dans un cache situé dans le répertoire /var/spool/centreontrapd/ par défaut.

Le processus centreontrapd lit les informations reçues dans le cache et exécute la special command liée au trap SNMP.

Cette commande spéciale exécute binaire dsmclient.pl avec des arguments. Ce client stockera l'évènement dans une file d'attente que le processus dsmd lit toutes les 5 secondes.

Le processus dsmd.pl recherchera dans la base de données "centreon" les emplacements associés à l'hôte (slots). Si aucun slot n'est configuré, l'événement est supprimé. Sinon, le processus cherchera s'il y a au moins un emplacement libre. Si au moins un emplacement est libre, il transmettra au moteur de surveillance des commandes externes pour modifier l'état de l'emplacement. Sinon, les données resteront en attend de la libération d'un slot.

Configuration

Configurer les emplacements (slot)

Rendez-vous dans le menu Administration > Modules > Dynamic Services et cliquez sur Add

image

Veuillez suivre le tableau ci-dessous afin de comprendre le rôle de tous les paramètres:

  • Name : Nom du groupe d'emplacements.
  • Description : Description du groupe.
  • Host Name : Nom de l'hôte auquel seront ajouté les emplacements.
  • Service template based: Le modèle de service de base permet de créer des emplacements de service sur l'hôte. Ce modèle doit être 100% passif et une macro personnalisée doit être créée dessus. La macro est nommée ALARM_ID et la valeur par défaut doit être empty.
  • Number of slots: Nombre d'emplacements qui seront créés.
  • Slot name prefix: Le préfixe est utilisé pour donner le nom des emplacements. Le nom sera suivi d'un incrément de 0 juqu'au nombre d'emplacements désirés.
  • Check command: Cette commande de vérification est utilisée lorsque le service doit être forcé pour libérer un slot. La commande doit envoyer un code retour correct.
  • Status: Le statut de la configuration.

Un exemple de modèle de service passif est disponible ci-dessous:

image

La macro ALARM_ID est obligatoire. La valeur par défaut empty est également nécessaire.

Lorsque vous validez le formulaire, Centreon crée ou met à jour tous les emplacements. Si vous n'avez modifié aucune valeur, vous n'avez pas à effectuer d'autre action. Sinon, vous avez devez générer et exporter la configuration.

Configuration des traps

La dernière étape consiste à configurer les traps que vous souhaitez rediriger vers vos emplacements.

Modifiez un trap SNMP que vous souhaitez rediriger vers les systèmes de emplacements. Rendez-vous dans le menu Configuration > SNMP traps > SNMP traps et éditez un trap.

Pour rediriger les alarmes vers les emplacements, vous devez activer l'option Execute special command dans le formulaire et ajoutez cette commande dans le champ special command :

/usr/share/centreon/bin/dsmclient.pl -H @HOSTADDRESS@ -o 'Example output : $*' -i 'linkdown' -s 1 -t @TIME@

Cette commande sera exécutée à chaque réception du trap pour rediriger l'évènement vers le processus dsmd.

Cette commande accepte certains paramètres. Vous trouverez dans le tableau suivant la liste et la description de chaque paramètre :

  • -H : Adresse ip ou nom d'hôte vers lequel vous souhaitez rediriger l'alarme. Vous pouvez passer la valeur @HOSTADDRESS@ afin de garder le même hôte ou vous pouvez utiliser ce que vous voulez afin de centraliser toutes les alarmes sur le même hôte virtuel par exemple qui héberge toutes les alarmes.
  • -o : Message d'information que dsm mettra lorsque la commande soumettra le résultat dans le bon emplacement. Ce message peut être construit avec toutes les valeurs $* et avec une chaîne spécifique que vous passez en paramètre.
  • -i : Identifiant de l'alarme. L'ID d'alarme peut être construit avec la concaténation de certaines variables comme "$ 1- $ 4". L'identifiant permet d'utiliser l'option d'acquittement automatique de l'alarme lorsque vous avez la possibilité de créer le même identifiant pendant le traitement d'ouverture et de fermeture de l'alarme.
  • -s : Etat que vous souhaitez transmettre en paramètre à l'alarme. Vous pouvez utiliser @STATUS@ afin d'utiliser la génération de statut héritée du système de règles correspondant.
  • -t : Temps que vous souhaitez passer à dsm afin de conserver le temps réel de réception du trap.
  • -m : Liste des macros et de ses valeurs que vous souhaitez mettre à jour lors du traitement de l'alarme. Veuillez suivre la syntaxe ci-dessous: macro1=valeur1|macro2=valeur2|macro3=valeur3 Cette fonction est utilisée pour mettre à jour certains paramètres en direct sur la mémoire centrale Centreon-Engine sans redémarrage.

Votre formulaire devrait maintenant être comme ça :

image

Après avoir enregistré le formulaire, veuillez générer la définition des traps SNMP.

Configurer les liens d'évènement

Une chose est différente par rapport au système Centreon Trap, c'est que vous ne devez pas lier directement le modèle de service de l'emplacement au trap afin de ne pas recevoir x fois le trap (x représente ici le nombre d'emplacements).

Vous devez lier les interruptions à un service actif de la ressource, par exemple le service Ping.

Administration

Configuration avancée

Il est possible de modifier la configuration par défaut du module en créant / éditant le fichier /etc/centreon/centreon_dsmd.pm :

%centreon_dsmd_config = (
# which user will send action
centreon_user => 'centreon',
# timeout to send command
submit_command_timeout => 5,
# custom macro used to keep alarm ID
macro_config => 'ALARM_ID',
# number of alarms retrieve from the cache for analysis
sql_fetch => 1000,
# interval in seconds to clean locks
clean_locks_time => 3600,
# duration in seconds to keep locks
clean_locks_keep_stored => 3600,
);

1;

Purge du cache

Toutes les actions effectuées par le moteur DSMD sont enregistrées dans la base de données centreon_storage. Un cron est fourni pour supprimer les données basées sur la rétention.

Pour modifier la période de rétention, par défaut 180 jours, vous pouvez créer / modifier le fichier /etc/centreon/centreon_dsm_purge.pm :

%centreon_dsm_purge_config = (
# period in days
history_time => 180,
);

1;

Pour modifier l'heure de la tâche cron, vous pouvez modifier le fichier /etc/cron.d/centreon-dsm :

#####################################
# Centreon DSM
#

30 22 * * * root /usr/share/centreon/www/modules/centreon-dsm//cron/centreon_dsm_purge.pl --config='/etc/centreon/conf.pm' --severity=error >> /var/log/centreon/centreon_dsm_purge.log 2>&1